En quoi consiste l'assurance en cas de décès ?

En quoi consiste l'assurance en cas de décès ?

En quoi consiste l'assurance en cas de décès ?

Le décès s'accompagne souvent de différents frais, pour les funérailles et les documents associés. Ces dépenses peuvent mettre la famille dans une situation financière fragile. D'où la nécessité de l'assurance en cas de décès qu'on appelle tout simplement « assurance décès ». Pour en connaître davantage, découvrez dans ce qui suit quelques instructions sur ce type de prévoyance.

Qu'est-ce que l'assurance décès ?

L'assurance décès est la première variante des contrats d'assurance vie. Elle permet de mettre à l'abri les proches de l'assuré, tout en garantissant l'avenir et la sécurité matérielle de ses enfants. A la mort ou en cas de perte totale et irréversible d'autonomie (PTIA) du souscripteur, une somme d'argent est octroyée à l'ayant droit, grâce au versement d'une rente ou d'un capital, durant la validité des garanties.

L'assuré est jugé en PTIA quand il est devenu entièrement inapte à faire une quelconque activité professionnelle rémunérant. Il est considéré comme tel s'il doit solliciter en permanence l'assistance d'une tierce personne pour réaliser certains mouvements habituels de la vie, comme se laver, s'alimenter, s'habiller ou se déplacer.

Le capital versé peut être doublé en cas d'accident. Afin de conclure ce contrat de prévoyance, il est nécessairement requis que l'assuré se soumette à des formalités médicales. Celles-ci varient suivant son âge, sa fonction, le capital à assurer ainsi que les assurances souscrites.

Qui peut bénéficier de l'assurance décès ?

Toute personne âgée entre 20 et 54 ans a la possibilité d'adhérer à ce contrat d'assurance décès. Elle doit se charger du paiement régulier des cotisations. A titre individuel, l'assurance touche uniquement l'adhérent, mais pour une offre couple, elle couvre l'assuré et son conjoint.

A la disparition du souscripteur, le bénéficiaire principal de la somme garantie est son conjoint, sinon le capital est partagé de manière équitable à ses enfants, nés ou à naître, en vie ou représentés. A défaut, les garanties reviennent aux ayants droit de l'adhérent. En cas de perte totale et irréversible d'autonomie, l'assuré bénéficie du capital garanti.

Certains cas de décès sont exclus de la garantie comme le suicide de moins d'un an de la prise d'effet de la souscription, la guerre civile, la contribution délibérée aux actes de violence, les mouvements populaires, les explosions et les irradiations.

Les avantages d'une assurance décès

De nombreux accidents de vie courante surviennent de nos jours et engendrent parfois la perte de vie humaine. Pour mettre à l'abri vos proches et assurer leur avenir, le courtier en assurance Filiassur, créé en 2007, a mis en place des solutions de prévoyance dédiées aux particuliers. Parmi celles-ci, on peut citer l'assurance en cas de décès.

Il s'agit d'une protection permettant de garantir le paiement d'un capital à votre conjoint, vos enfants ou vos proches, si vous décédez ou vous perdez entièrement et de manière irrémédiable votre autonomie par accident. Cette assurance concède une fiscalité avantageuse, puisque la somme octroyée aux bénéficiaires est exonérée d'impôt sur le revenu et de droits de succession.

Egalement, ce soutien financier est primordial pour affronter les dépenses immédiates, poursuivre d'autres projets ou appuyer les études des enfants. Filiassur laisse décider librement le bénéficiaire sur l'utilisation du capital garanti.

Les articles